Qu’est-ce que le Chi Kung ?

Le Chi Kung est un Kung Fu !


Qu’on l’écrive Chi Kung, Chi Kong ou Qi Gong (en pinyn) cela ne change rien à l’affaire, il s’agit bien de Kung Fu c’est-à-dire non pas de l’Art martial que l’on assimile  à tort au Wu Shu mais, par définition, de techniques exigeant beaucoup de temps et d’énergie pour être maîtrisées. Le Chi Kung est donc un travail de l’énergie, du Chi demandant beaucoup de temps et d’effort. Le terme lui-même est récent, créé en 1956 par le Dr LIU Gui-Zhen. D’autres termes étaient utilisés auparavant, parmi lesquels ceux de Tao Yin et Tu Na reviennent souvent.

Il existe d’innombrables formes de Chi Kung, parfois classées en plusieurs styles différents :

  • Chi Kung spirituels (taoïstes, bouddhistes),
  • Chi Kung des Lettrés,
  • Chi Kung martiaux,
  • Chi Kung médicaux…

La distinction la plus intéressante est faite entre:

  • les Wai Dan CK (Elixir externe) qui travaillent sur la circulation du Chi dans les méridiens des membres,
  • et les Nei Dan CK (Elixir interne) qui travaillent dans la profondeur du tronc et de la tête.

La pratique du Chi Kung se fait dans un objectif de santé et de bien-être

Notre pratique du Chi Kung

Nous proposons au sein de notre association des exercices de relaxation, d’enracinement, de structuration du corps, de respiration et un travail sur l’intention, le Yi (un maître mot pour faire circuler le Chi). Les formes de Chi Kung proposées sont, suivant les années :

 


Chi Kung : la maitrise de l'énergie vitale


Pour pratiquer le Qi Gong, on utilise :

  • Des mouvements très diversifiés et généralement très lents, ou des enchaînements de mouvements.
  • Des postures immobiles, tenues un certain temps.
  • Des étirements et des ondulations.
  • Des exercices respiratoires, entre autres par la récitation continue de sons sans signification, comme Soo Soo Ma Di Di Di Si ou Wa Na Wat Da Wa Si1.
  • Une grande attention mentale.
  • La visualisation et la méditation.

 


Les exercices de Qi Gong sont composés de mouvements plus courts et isolés que ceux du Tai Chi Chuan. On retrouve néanmoins d’importantes similitudes entre les deux disciplines qui s’avèrent être complémentaires pour le pratiquant.

De plus, ces mouvements peuvent parfois être exécutés en position couchée, tandis que le Tai Chi Chuan est essentiellement pratiqué à la verticale.

Il existe 3 principales écoles de Qi Gong. Elles ont des pratiques similaires et partagent une base commune : la conception taoïste de l’équilibre du Yin et du Yang.

Elles se distinguent toutefois par l’accent qu’elles mettent soit sur l’aspect :

  • spirituel, l’objectif étant surtout de libérer l’esprit;
  • martial, dont certaines pratiques, plus proches du tai-chi, sont appelées « boxe avec l’ombre »;
  • ou médical.

Le Qi (ou Chi) et ses innombrables manifestations sont étudiés en Chine depuis au moins 3 000 ans.
Après plusieurs années d’interdiction de toute forme de Qi Gong par le régime communiste, la Chine fait aujourd’hui la promotion de ces exercices de santé auprès de sa population et dans les hôpitaux. C’est grâce, en bonne partie, aux moines taoïstes que la connaissance profonde du Qi aurait été maintenue vivante et pourrait encore être apprise.

Envie d’essayer le Chi Kung ?

Venez participer à une séance gratuite à Clermont-Ferrand ou à Riom

Rejoignez-nous